Unique en Europe, la plateforme PCS séduit de nouveaux laboratoires

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Modèle d’excellence pour la disponibilité des produits, collaborative et « green », la plateforme PCS de Baule a encore accueilli récemment de nouveaux laboratoires.

Ouverte en 2016 à Baule (Loiret), la plateforme PCS centralise près de 70% des volumes de produits traités par OCP sur une année. Son fonctionnement ultra-moderne en fait un site logistique unique en son genre en Europe dans le secteur de la santé.

« N’importe quelle personne en supply chain qui a une vision de développement ou de modernisation ne peut qu’adhérer à PCS », Jean-Philippe Monney, Directeur des Achats d’OCP, en guise d’introduction.

Car c’est bien de chiffres qu’il s’agit. Et de bons : quatorze laboratoires ont rejoint Baule sur l’année fiscale 2021 (Coloplast et BMS étant les derniers). Au total, ils sont ainsi 38 à y faire transiter chaque année pas moins de 595 millions de boîtes de médicaments ou de dispositifs médicaux.

Empreinte carbone réduite

Ce qui séduit les nouveaux abonnés ? La disponibilité des produits, l’organisation simplifiée pour les laboratoires en vue d’approvisionner OCP -avec une totale maîtrise des flux- et la recherche d’une collaboration plus active en termes de supply chain. Autre élément « non-négligeable », ajoute Jean-Philippe Monney, « l’économie réalisée en termes d’empreinte carbone, puisqu’on mutualiste tout en travaillant avec un camion plutôt qu’avec plusieurs messageries dont la maitrise des flux est plus qu’aléatoire ».

Les négociations sont malgré tout longues : il faut démontrer l’intérêt du modèle, s’entendre sur un tarif pour la « prestation »… Et convaincre des « labos » qui fonctionnent sur un modèle depuis plusieurs années. « Il y a un vrai travail de pédagogie pour faire comprendre les profits qu’ils peuvent entrevoir », en rejoignant PCS, précise le Directeur des Achats d’OCP.

Un modèle résistant aux périodes de crise

La crise sanitaire et économique a freiné les perspectives de nouvelles arrivées « lors des six premiers mois », confie-t-il. Les aménagements du travail (télétravail, temps partiel…) étaient alors au centre des préoccupations. Elle a eu, toutefois, deux vertus : « Démontrer l’efficience du modèle pour ceux qui y étaient embarqués et sa capacité à être vertueux et à passer outre les contraintes environnementales ou d’une période de crise. »

Des discussions -avancées à des degrés divers- sont en cours avec plusieurs dizaines de laboratoires, intéressés par les arguments forts de la plateforme de Baule.

L’objectif, à la fin de l’année fiscale 2022, est d’y faire passer 78% du flux total de produits distribués par OCP.

Le site OCP n'est malheureusement pas compatible avec votre navigateur

Le navigateur Internet Explorer n’est plus maintenu par l’éditeur Microsoft.
Nous vous invitons à télécharger Microsoft EDGE ou un navigateur compatible (Chrome, Firefox, Safari, etc.) pour continuer la navigation dans des conditions optimales.